Delay Canvas est une installation interactive où le spectateur est mis à contribution pour vivre une expérience visuelle hors du commun.
Le corps de l’intéressé est capté par une caméra infrarouge pour être retranscrit sur la trame de lumière projetée au mur.
En bougeant dans l’espace, l’utilisateur va générer une variance dans la taille des points de la trame : plus longue sera son immobilité et plus amples seront ses mouvements, plus la taille des points de la trame va s’amplifier, entraînant une variation importante de ces derniers.
L’idée est d’inciter le spectateur à utiliser son propre corps pour générer l’oeuvre. Celui-ci devient dés lors le créateur incontesté de sa propre participation.
A noter que les couleurs varient de façon aléatoire. Cette vibration colorée peut rappeler les vieux écrans LCD.

Sens du projet
Dans toutes mes recherches, j'ai constamment composé avec l’utilisation du corps, du mouvement et de la lumière. Ici, le corps est utilisé comme un volume qui se retranscrit en projection lumineuse, tel une ombre chinoise, changeant perpétuellement. Le spectateur se prêtant au jeu se verra danser avec la représentation de son propre corps.

Cela fonctionne également en groupe, mais plus il y a de monde, plus le dessin représentera une forme anonyme et non plus l’unique projection d'un corps.

La partie la plus intéressante du processus est le mouvement : une personne créant une certaine trajectoire va additionner le résultat de sa projection à une autre, ce qui générera des interactions qui ne pourront être que plus attrayantes. Par ailleurs, comme la scène évolue temporellement, il suffit d'attendre quelques secondes sans effectuer de mouvement pour que les traces du passé s'effacent.